Rampe PMR / Handicapé

Rampe handicapés amovible pliable

11 article(s)

par page

11 article(s)

par page

Choisissez la rampe handicapé idéale pour votre ERP (Etablissement Recevant du Public). Rampe handicapé à fixer, rampe handicapé réglable, rampe amovible PMR, un grand choix s'offre à vous selon de la configuration de votre établissement.

Pour toute installation d'une rampe amovible PMR, la règlementation impose que la personne à mobilité réduite puisse avertir via une sonnette handicapé afin que l'on puisse lui installer la rampe pour rentrer dans l'établissement.

Utilité de la rampe handicapé

Tous les établissements recevant du public sont soumis à la loi sur l'accessibilité pour les personnes en situation de handicap depuis 2015. Cette norme vise ainsi à faciliter l'accessibilité des personnes handicapées par la mise en place de solutions adaptées à leurs besoins. Le dispositif de rampe PMR handicapée, en particulier, est conçu pour faciliter les déplacements des personnes circulant en fauteuil roulant et qui font face fréquemment à des points bloquants tels les marches, les trottoirs, etc. Plusieurs solutions existent pour faciliter l'accessibilité des Personnes à Mobilité Réduite (PMR) et elles sont très souvent facilement concevables quelle que soit la disposition des lieux et le type d'obstacle à passer.

Modèles de rampe pour PMR

Rampe fixe

La rampe fixe est un dispositif prioritaire bien qu'elle soit laborieuse à mettre en place pour des motifs techniques, économiques ou logistiques liés notamment à la conception originale du bâtiment. Une rampe fixe peut être installée à l'intérieur des bâtiments publics mais on peut aussi envisager de l'aménager dans la voie extérieure donnant accès à l'entrée. Ce système facilite ainsi l'accès au bâtiment et il favorise l'autonomie des PMR. La rampe pour PMR fixe doit cependant se conformer à un certain nombre de règles comme l'inclinaison de la pente à 5% au maximum pour tout accès. Il faut aussi qu'il y ait des plateformes de repos en haut et en bas du plan incliné avec une longueur minimale de 1 mètre 40 avec un espacement de 10 mètres. Une rambarde est aussi obligatoire au cas où la différence de hauteur dépasse les 40 cm. A noter que les ressauts (pentes brusques) dépassant les 2 cm sont prohibés en haut comme en bas des rampes.

Rampe amovible

La rampe amovible est nécessaire quand la pose d'une rampe d'accès fixe est irréalisable, il s'agit d'une solution de substitution. Les rampes amovibles sont aussi appelées rampes rabattables ou rampes télescopiques. Ce modèle est fréquemment utilisé à la demande pour les situations qui l'exigent. Leur installation n'est donc pas perpétuelle et leur déploiement n'a lieu que quand une personne en situation de handicap a besoin de se déplacer. Les rampes amovibles sont devenues obligatoires en 2015 et elles sont soumises à un certain nombre de règles. Citons entre autres le niveau de la pente qui doit être jusqu'à 10 % pour une longueur ne dépassant pas les 2 mètres, ou encore pour une pente jusqu'à 12 % sur une longueur en dessous de 0,50 mètre. Il convient de noter qu'on peut faire une demande de dérogation à la loi pour les rampes d'accès avec des pentes supérieures.

Quelle rampe amovible PMR choisir ?

La différence entre les modèles se situe uniquement au niveau de la longueur. Plus la rampe sera longue, plus le seuil à franchir pourra être haut. Il est également possible d'adoucir une pente en prenant volontairement une rampe plus longue que celle imposée par les règles en vigueur :

10 % sur 2 m
12 % sur 0,5 m

Dans quel cas choisir une rampe amovible ?

Accessibilité de plain pied impossible

Les personnes à mobilité réduite (PMR) accèdent librement aux ERP lorsque l'entrée se fait de plein pied. Mais lorsque cet accès est impossible pour raisons techniques ou économiques ou encore incompatible avec le cadre bâti (bâtiments classés par exemple), une rampe amovible sera tout indiqué.

Pas de dévers sur la marche à franchir

Une différence de niveau va rendre la rampe bancale et son usage ne sera pas approprié car trop instable.
Si le seuil ou la marche présente une différence de niveau supérieure à 2 cm (différence de la hauteur de la marche / seuil à gauche et à droite), l'usage d'une rampe amovible est déconseillé. Prenons comme exemple une marche à franchir de 12 cm mais qui fait 8 cm à gauche et 12 cm à droite, les rampes amovibles présenteront un porte à faux de 4 cm. De ce fait, l'usage d'une rampe amovible serait dangereux car trop instable.

Surface plane et stable

La partie haute de la rampe amovible doit être posée sur un espace stable et plat. Il faut également prendre en compte la largeur de la porte et son positionnement par rapport au nez de marche. Pour exemple, vous ne pourrez pas poser une rampe de 80 cm de large si votre porte a une largeur de passage de 73 cm et que la porte se trouve au dessus du nez de la marche.

Trottoir suffisamment large

Il faut laisser un passage libre entre la rampe une fois posée et le bout du trottoir (1,20 m) et il faut pouvoir circuler librement autour de la rampe dans un rayon de 2 m afin que le fauteuil puisse tourner.

Rampe rangée à proximité de son lieu d'utilisation

La rampe doit être rangée à proximité du seuil qu'il faudra franchir pour pouvoir être mise en place rapidement. 

Sonnette d'appel visible et à proximité de l'entrée

Une personne à mobilité réduite qui se présente devant un ERP doit pouvoir signaler sa présence facilement pour qu'une personne qualifiée vienne disposer la rampe sur le seuil à franchir. Le dispositif doit fonctionner en permanence durant les horaires d'ouverture au public.