Aménagement des chaussées

Ces équipements permettent d'aménager les chaussées publiques ou privées afin de les sécuriser au maximum pour la sécurité de tous qu'ils soient  simple usagers des voies publiques ou travailleurs en industrie ou dans un centre logistique. 

Quels sont les différents types de ralentisseurs ?

  • Les dos d'ânes en goudron dit "gendarme couché".
    De 1 cm de haut sur 4 m de large environ, ils couvrent toute la largeur de la chaussée et obligent également les cyclistes à aller doucement.
  • Les coussins berlinois (car c'est la ville de Berlin qui a créé ce type de ralentisseur)
    Ne couvrent pas toute la largeur de la chaussée. Ils font 6 à 7 cm de haut sur environ 1,80 m de large et posés sur 1 voie à la fois.
     
  • Les ralentisseurs en caoutchouc
    Petits séparateurs d'environ 40 cm, convenant aux voies privées, parkings et lotissements.

Règles d'implantation des ralentisseurs de voie en milieu public

Les normes

  • Décret n°94-447 du 27 mai 1994 décrit les normes à respecter pour certains dispositifs style ralentisseur.
  • Norme NF P98-300 de juin 1994 s'appliquer pour les ralentisseurs routiers (dos d'âne ou type trapézoïdal)

Les marquages au sol pour signaler la présence des ralentisseurs

  •  Pour les type dos d'âne. Le marquage est constitué d'un ensemble de trois triangles blancs sur le ralentisseur lui même de chaque côté de celui-ci. Les pointes ( L=70 cm, H = 200 cm) sont orientées dans le sens normal de la circulation. Dans les zones 30, le marquage n'est pas obligatoire.
  • Ralentisseurs trapézoïdaux, c'est le même que pour un marquage traditionnel de passage piéton (bande de 50 cm espacé de 50 cm prolongé de 0,5 m de part et d'autre du plateau pour la lisibilité).
  • Coussins berlinois.Il faut faire figurer 3 triangles contigus sur la base montante du coussin (0,5 m)
  • Plateaux surélevés. Sur toute la largeur de la chaussée, il faut marquer au sol une base du triangle de 0,7 m