Ignifuger du tissu synthétique

Il y a 1 produit.

Affichage 1-1 de 1 article(s)

Les différentes techniques de traitement anti feu

  • Traitement anti feu dans la masse : si le tissu est ignifugé à la fabrication, son traitement est alors permanent aux lavages, si vous souhaitez opter pour cette solution, nous vous invitons à découvrir notre gamme de tissus M1 ou de rideaux M1.
  • Traitement anti feu en surface : par trempage ou pulvérisation à refus, recto / verso avec un produit ignifugeant comme le CAP 150. C'est ce qui est fait le plus souvent lorsque l'on a déjà le tissu et que l'on doit se mettre en conformité avec les normes ERP en vigueur. L'imprégnation par pulvérisation sur des matériaux de type textile est un recours pour des traitements in situ. La pulvérisation peut être réalisée en plusieurs passages afin de mieux pénétrer au coeur du textile.

Critères de choix

L'ignifugeant CAP 150 est un produit ignifuge servant à retarder l'inflammation des tissus synthétiques. Il permet de traiter anti feu M1 le polyester, le polyamide, le polypropylene et la viscose. Sur la laine vous obtiendrez un classement au feu M2. Un procés verbal d'attestation d'ignifugation est envoyé pour toute commande d'ignifugeant. L'ignifugation des textiles s'inscrit dans le domaine de la protection passive contre l'incendie. Elle a pour objet de retarder le départ de l'inflammation des textiles s'ils sont exposés à une source thermique ou directement à une flamme et d'éviter ainsi le développement et la propagation du feu.

Conseils d'application du produit

Avant l'application, c'est-à-dire avant le traitement anti feu avec le produit CAP 150, le tissu synthétique doit être sec, propre, poreux. Il faut veiller à ce qu'il n'ait pas encore subi de traitement. L'application par pulvérisation requiert 12 à 72 heures pour le séchage, si l'on respecte la température ambiante et surtout si le support est totalement détrempé. A noter que la fibre peut se rétrécir, suite au traitement, mais ce n'est pas très visible à l'œil nu.

Utilité

Le produit ignifugeant pour fibre doit être appliqué avec une connaissance parfaite du domaine, au risque de se retrouver avec un résultat non satisfaisant. Il est utilisé notamment pour retarder l'inflammation des fibres acrylique, polyéthylène ou polypropylène en cas d'incendie. Tout au moins, il peut limiter la postcombustion. Il permet que ces supports figurent dans le classement M1. S'il s'agit de traiter la laine, un traitement de 30% du poids total permet le classement M2, sinon les dosages sont à augmenter 2 ou 3 fois de plus sur le poids au m², c'est-à-dire un traitement de plus de 40% du poids. En tout cas, tout dépend du résultat attendu lors de l'utilisation du produit ignifugeant pour tissus synthétiques, fibres acryliques, polyester, polyester mélangé avec fibres cellulosiques, polyéthylène.

Cas particuliers d'ignifugation des matières synthétiques

  • Elasthanne : matière impossible à traiter au delà de 20% de matière présente dans le tissu.
  • Filet 100 % polyester : le trempage en plein bain est obligatoire et doit durer au moins 1h. Classement M2 obtenu. Pour définir la quantité de produit à utiliser, il faut prendre en compte la taille du bassin dans laquelle le filet va tremper.
  • Nylon : impossible à traiter.
  • Skaï ou simili-cuir : impossible à traiter à l'instar du cuir véritable que l'on peut traiter sur l'envers seulement.
  • Velours polyester : possible à traiter recto/verso par pulvérisation.
  • Angora (classement est toutefois non garantie),
  • Cordage polypropylène : la quantité de produit à employer dépend de la dimension du bac à remplir. La corde doit être déroulée et être trempée en plein bain pendant 5 minutes. Laisser sécher avant de réenrouler. Le classement M2 sera obtenu.
  • Cuir véritable : à traiter sur l'envers seulement
  • Gazon synthétique en 100% polyéthylène ou en 100 % polypropylène
  • Laine 100 % : fibre animale qui se traite comme une fibre artificielle
  • Plume : selon les animaux et si la plume n'est pas hydrofuge. Classement M2.

Matières impossible à ignifuger

  • Plantes stabilisés (glycérine ou résine) : craint l'eau et revient à son état naturel si on l'arrose. Sachant que le solvant de l'ignifugeant est l'eau, le traitement va partir si on arrose.
  • Polycarbonate (plein ou alvéolé)
  • Polyéthylène haute densité thermo-moulé (HDPE). Matière trop lisse pour pouvoir être traitée
  • Polyuréthane composé de cellules fermées donc non ignifugeable