Signaletique évacuation

Le public et les salariés d'un établissement doivent être informé de la conduite à tenir en cas de problème. La signalétique d'évacuation répond à ce besoin.

14 article(s)

par page

14 article(s)

par page

L'évacuation des personnes

Le chef d'entreprise doit mettre en place une signalisation d'évacuation tel que l'indique le code du Travail. Ainsi, les zones à risques dans le bâtiment et le guidage vers les zones de sécurité est facilité en cas de problème. Des normes indiquent par quel moyen signaler les chemins d'évacuation, les escaliers extérieurs et les issues de secours. Ces dernières doivent être clairement indiquées ainsi que les chemins permettant d'y arriver.

Le plan d'évacuation

Grâce au plan d'évacuation, les personnes présentes dans un bâtiment pourront être évacuées plus rapidement et plus sûrement. Un schéma indique les lieux de rassemblement, les chemin vers les sorties et où se trouvent les moyens d'alarme et d'extinction.
Chaque plan d'évacuation est spécifique car il indique l'agencement des lieux, du nombre de personnes à évacuer, de la présence de personnes à mobilité réduite et la localisation des escaliers et issues de secours. Il faut au minimum deux plans par bâtiments.

Depuis le 1er juin 2013, la norme NF X 08-070 « Informations et instructions de sécurité — Consignes et instructions, plans d'évacuation, plans d'intervention, plans et documentation technique de sécurité » établit les règles de conception que doivent suivre les consignes de sécurité-incendie affichées dans les établissements.

Qui réalise le plan d'évacuation ?

Le chef d'entreprise peut réaliser lui-même le plan d'évacuation mais même si cela parait simple, il est souvent plus judicieux d'en demander la sous-traitance. Un cahier des charges indiquera le nombre souhaité, la dimension de chaque plan et la matière souhaitée pour résister aux conditions du milieu dans lequel il sera implanté (humidité, UV). Si des travaux doivent avoir lieu dans les locaux, il faudra procéder à sa révision.
En cas d'absence de plan d'évacuation, les sanctions peuvent être comprises entre 450 et 1500 € d'amende.