Film anti effraction

7 article(s)

par page

7 article(s)

par page

Il existe plusieurs moyens de retarder l'ouverture d'une porte ou d'une fenêtre. La pose d'un film de sécurité anti effraction autoadhésif fait partie des options les plus simples et les plus économiques.

Utilité

Les films anti effraction sont dotés de caractéristiques physiques et mécaniques qui leur permettent de renforcer les vitrages. En effet, ils offrent une résistance au choc de 25 à 60 kg au cm². Ils permettent de retarder et de déjouer les infractions. De plus, en cas de casse, ils restent collés au vitrage retenant les éclats de verre. Ils évitent les blessures en cas de bris de vitre accidentel. Pour toutes ces raisons, ils constituent une alternative au verre anti effraction qui est bien plus cher.

Critères de choix

La notion de base est que plus le film renforcé est épais, plus il renforcera les vitrages. Toutefois, il doit respecter différentes normes. Ainsi, le parfait film anti coupure est le film sécurité SECUR-700i avec son épaisseur de 125µ. Quant au film anti-déflagration, le plus indiqué est le SECUR-701i. Enfin, pour choisir un film anti effraction norme EN 356 pour la maison, il faut opter pour le SECUR-702i épais de 350µ. Il faut aussi noter que les vitrages de toiture comportent obligatoirement un vitrage de sécurité feuilleté. Il est donc inutile d'y poser un film anti effraction. Normequip vous propose de nombreux types de films anti effraction aussi bien pour l'intérieur que pour l'extérieur.

Conseils d'installation

Les films anti effraction se posent normalement à l'intérieur du vitrage. Leur pose permet d'éviter tout accident et blessure grave. Avant l'installation, il faut bien nettoyer la vitre avec de l'eau savonneuse et une raclette, puis essuyer soigneusement. Ensuite, il faut pré-découper le film en comptant 2 cm de plus en périphérie du vitrage. Le côté adhésif du film est à appliquer sur le vitrage. Puis, la vitre est à vaporiser généreusement avec de l'eau savonneuse tout en marouflant avec une raclette. Il ne reste plus qu'à découper le surplus du film à un format inférieur de 2 mm à celui du vitrage, et à maroufler à nouveau pour évacuer les dernières bulles d'air.